Regards sur le cinéma coréen

, par  Bernard Catino , popularité : 19%

Ciné-débat organisé en mars par "Vive le cinéma"

Une soirée, 2 films : le 14 mars.

Jiburo à 18h
Hard day à 20h30

Jiburo

Film Coréen de Lee Jung-Hyang
C’est la cohabitation forcée entre une grand mère ridée, voutée, muette et tendre, coulant une vie austère à la campagne et son petit fils, citadin de Séoul , capricieux et rivé à sa Game boy. Comment réussira-t-elle à l’apprivoiser ? Jiburo c’est un film "d’une intensité zen" (Première) avec de superbes plans fixes, des "cadres contemplatifs" (Télérama).

La critique de Télérama

Par Cécile Mury lors de la sortie en salle en 2005

C’est une grand-mère voûtée, ridée, menant à pas menus la vie austère d’une paysanne dans un village isolé. Sang-woo, 7 ans, petit citadin capricieux et délaissé, enrage d’être confié à elle pour quelque temps. Elle est muette, il la traite d’attardée, la malmène, la défie, lui en fait voir de toutes les couleurs… Et n’obtient, en retour, que de la tendresse. Cette histoire d’un apprivoisement dans l’air limpide de la campagne coréenne, n’est jamais mièvre, jamais tire-larmes…. Lire la suite

Le film sur Allociné
La critique de la presse

Hard day

Film Coréen de Kim Seong-hun
"Un cercueil pour deux" ! !(Isabelle Régnier, le Monde). En route pour assister aux funérailles de sa mère, et tandis qu’il est visé par une enquête pour corruption, un policier Ko Gun-su renverse accidentellement un homme. Pour se couvrir, il décide de cacher le corps dans le cercueil de sa mère. Quand l’unique témoin de l’accident l’appelle pour le faire chanter, Gun-su comprend qu’il n’est pas au bout de ses peines…
Polar nerveux, rythmé, violent, mais avec une bonne dose d’humour, des policiers corrompus, une ambiance noire, une mise en scène efficace, "Hard day" nous tient en haleine jusqu’au bout.

La critique dans Télérama

Par Jérémie Couston 27 février 2016

Quelle est la meilleure façon de se débarrasser d’un cadavre ? Acide chlorhydrique, tronçonneuse, alligators, pelle et pioche : les solutions ne manquent pas, mais celle du commissaire Gun-su a la force de l’évidence. En retard aux obsèques de sa mère, il renverse un pauvre type et se débrouille pour le faire entrer, ni vu ni connu, dans le cercueil de sa défunte maman. La séquence dans la chambre funéraire constitue un morceau de bravoure. Et une belle leçon de mise en scène, qui confirme que la Corée du Sud possède des techniciens d’une redoutable efficacité… Lire la suite

La critique de la presse sur Allociné

La bande annonce de Jiburo

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

La bande annonce de Hard day

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

AgendaTous les événements

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018