Les discriminations, intervention des AIL :

, par  Bernard Catino, Houeix Aline , popularité : 27%

Journée de la citoyenneté, collège d’Eyguières, classes de 3°.

L’atelier s’est déroulé en trois temps :

  1. Définition de la notion de discrimination et des différents types de discrimination :
  2. Après avoir présenté l’Association des AIL aux élèves en s’attachant notamment à la promotion des valeurs de la République qui ont été énoncées par les élèves, nous nous sommes interrogés sur la définition de la notion de discrimination.

Une élève a dit : « c’est rabaisser une personne ». Nous avons alors cherché de quelle manière ? Ceci nous a amenés à énoncer différents types de discriminations :

Discrimination liée au physique ( couleur de la peau, apparence, taille/poids), discrimination sociale, discrimination liée au genre (inégalité homme/femme ; orientation sexuelle), liée au handicap ou à l’âge, liée à la liberté d’expression ou de conscience (religion).

Les lois de notre État punissent ces discriminations et imposent l’égalité de tous en droit. Ainsi, si je suis victime de discrimination, les lois de mon pays me protègent.

  1. Lecture de témoignages : Les élèves répartis en 5 groupes ont lu des témoignages différents. Ils devaient rédiger une courte synthèse permettant de rendre compte aux autres groupes de ces témoignages , en :

Citant la source du document, le pays évoqué, le type de discrimination, s’interroger sur la solution qui s’offre aux personnes victime de discrimination.

  1. Synthèse du travail de chaque groupe et conclusion : Bien que les pays démocratiques inscrivent dans leur constitution le respect des valeurs inspirées de la Déclaration des Droits de l’Homme, les discriminations existent. Elles sont punies par la Justice de ces pays.

Dans d’autres pays, par contre, les différences évoquées sont considérées comme des délits ou des crimes par l’État lui-même : femmes, homosexuels, groupes ethniques minoritaires, croyances religieuses, journalistes sont punis, emprisonnés, torturés.

Pour ces personnes, dont l’existence est menacée par leur propre État , la solution, pour trouver refuge est la fuite vers des pays où les Droits de l’Homme sont respectés. Souvent, il y a des déplacements de population au sein même du pays d’origine (vers des régions moins menacées)

Compte-rendu du travail des groupes de la classe de 3°5

- Groupe de Corentin, Sixtine, Alex, Alexia :

Deux planches de BD, source : http://www.stop-discrimination.be/medias/Broch-discrimination-final-BDef.pdf.

« le profil idéal »

Résumé : C’est une personne , qui d’après elle, répond au physique idéal pour la société mais elle n’a pas le boulot car ça n’est pas donné à tout le monde.

Type de discrimination : tous les types sont évoqués, discrimination à l’embauche.

Solution : Se tourner vers la justice, se plaindre…

« caractéristiques physiques »

Résumé : Dans cette image, on voit une femme forte et une femme maigre. Lorsque la secrétaire demande à la femme obèse de payer le double à cause de son surpoids, elle lui demande, un arrangement pour sa copine très maigre. La secrétaire refuse.

Type de discrimination : liée au physique.

Solution : se tourner vers la justice, porter plainte, faire un régime.

- Groupe de Valentin, Antonin, Léandre, Flavien :

Source : Le Parisien

Ville : Paris

Titre : « l’incroyable histoire du handicapé de l’autoroute »

Résumé : Un homme handicapé, fauteuil roulant, se rend à Paris pour y passer la soirée. Il se gare mais sa voiture est emmenée à la fourrière. Pour rentrer chez lui, il cherche un taxi. Mais aucun n’a voulu le prendre car il est handicapé ; il décide de rentrer chez lui et se retrouve à errer sur l’A4.

Type de discrimination : liée au handicap.

Solution : avoir un téléphone et appeler des amis, se tourner vers la justice pour défendre ses droits.

Groupe de Manon, Ingsel, Lison, Léa :

Source : fiche géo politique « l’Afghanistan », http://www.psmigrants.org/site/informations-sur-les-pays-dorigine/lafghanistan-donnees-generales/

Résumé : Dans le premier texte, on nous parle des discriminations dues à la religion pour les Hazaras, persécutés par les extrémistes sunnites. Trois afghans qui s’étaient convertis au Christianisme ont été arrêtés et détenus par la Direction Nationale de la Sécurité.

Dans le second texte, on nous parle des violences sexistes envers les femmes afghanes, de leur suicide, de violence sexuelle, physique, …

Dans le troisième texte, on nous parle de la mort des enfants lors du conflit et de leur enrôlement de force par les talibans.

Types de discrimination : religieuse, sexiste, liée à l’âge.

Solution : Ils sont discriminés par leur propre pays, et ont donc comme solution de quitter leur pays pour aller dans un pays libre où le gouvernement/l’Etat punissent au contraire les discriminations ( exemple la France avec les Droits de l’Homme et du Citoyen,…)

Groupe de Emma, Maxim, Esther, Baptiste, Elodie :

Source : fiche géopolitique l’Erythrée, http://www.psmigrants.org/site/informations-sur-les-pays-dorigine/donnees-generales/

Résumé : Il y a plusieurs textes :

Hana Hagas Asgedam habite en Afrique, en Erythrée. C’est une chrétienne, elle a été emprisonnée à cause de sa religion et est morte en prison après avoir été frappée.

Une minorité ethnique, les kunamas sont sujets à des discriminations par le gouvernement.

Le code pénal prévoit que toute personne qui n’a pas les mêmes opinions que les politiciens a des sanctions.

L’homosexualité est considérée comme un crime par le code pénal.

Type de discrimination : religieuse, politique, ethnique, orientation sexuelle.

Groupe de Chloé, Lola, Pénélope, Pauline :

Source : http://www. amnesty.fr

Titre : Discrimination des roms en France.

Résumé : Le document témoigne des discriminations que les roms subissent sur le territoire français. Les roms ne sont pas bien accueillis en France. Ils se font agresser, expulser, sont privés de logements et vivent dans des conditions déplorables. Néanmoins, deux villes de France montrent qu’il est possible de faire preuve de solidarité envers les roms.

Type de discrimination : liée à l’origine et à la catégorie sociale.

Solution : Pour résoudre ses problèmes, il faudrait que toutes les villes fassent comme Hellemmes et Gardanne, c’est-à-dire, accepter les roms et leur proposer des solutions afin de leur permettre une bonne intégration.

Quelques témoignages du ressenti des élèves concernant cet atelier :

Dans l’ensemble, ils étaient plutôt satisfaits, certains ont émis quelques critiques constructives.

C’est toujours bon de rappeler les bases de la République.

La discrimination est une chose grave. L’intervention m’a permis de comprendre la dureté de certaines discriminations comme celles en Érythrée avec le refus de certaines religions comme la chrétienté.

Je pense que les réfugiés et les migrants vivent quelque chose de très dur car ils quittent leur pays où ils sont discriminés et donc mis en danger, pour arriver dans un pays où ils veulent trouver un refuge, avoir une meilleure vie. Mais, ils reçoivent encore des discriminations par certaines personnes car ils viennent d’autre part.

Cette intervention était enrichissante et nous a bien expliqué le sujet, merci.

J’ai trouvé cet après-midi super, j’ai appris pas mal de choses et j’appliquerai ce que j’ai appris, enfin j’essaierai.

Je pense que tous les gens qui se font discriminer se sentent mal car ça doit être dur.

C’était un peu long et ennuyeux. Vous auriez pu mettre plus d’images ou de vidéos multimédias. Sinon, c’était bien et j’ai appris beaucoup de choses comme par exemple que dans des pays, l’homosexualité est punie.

C’était juste des révisions, je n’ai rien appris de concret mais pour les personnes qui ignorent ces choses cela peut être constructif. Il manque le côté un peu ludique de cette initiation même si c’est difficile de rendre un thème sérieux intéressant. J’aurais aimé des débats. Malgré tout, cette initiation m’a beaucoup plu , merci.

Un grand merci à tous les élèves de cette classe pour leur participation, leur implication et pour tous les échanges que nous avons eus.

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017